Un mot vous incommode ? Puisez ici !

  • Assainissement individuel : il est aussi appelé ANC (Assainissement Non Collectif). Il désigne les installations  de traitement des eaux domestiques non raccordées à un sytème collectif. Elles concernent les habitations non desservies par un réseau public de collecte des eaux usées. Elles doivent donc traiter elles-mêmes leurs eaux usées avant de les rejeter dans le milieu naturel.
  • Compost : c’est une sorte de terreau, hygiènique et stable, riche en humidité et en déchets organisques.  Il résulte de l’action de micro-organismes se nourrissant de matières carbonées et azotées en présence d’humidité et d’air.
  • Eaux grises (ou ménagères) : eaux usées ne venant pas des toilettes : lavabo, évier, douche etc.
  • Eaux vannes : eaux usées issues des toilettes
  • Fosse toutes eaux : la fosse toutes eaux est actuellement la solution de référence de l’assainissement individuel. Elle collecte toutes les eaux usées domestiques : eaux ménagères et eaux vannes.
  • Fosse septique : ce type de fosse est aujourd »hui interdite pour toute nouvelles construction. Elle reçoit uniquement les eaux vannes.
  • Hydrogène sulfuré  (ou sulfure d’hydrogène) : sa formule chimique est H2S. La molécule est donc composée d’hydrogène et de souffre. Ce gaz résulte de la décomposition des déchets par les bactérie. Il s’échappe des ventilations de fosse. Inflammable, incolore et à l’odeur nauséabonde, il se révèle très toxique. Il entraine la corrosion du métal (et du béton ! ) : attention donc à son accumulation dans les fosses, les canalisation, au nivau des vannes etc. Son inhalation provoque irritation des yeux, de la gorge, des malaises pouvant aller jusqu’à la mort. On le retrouve aussi dans les gaz volcaniques ou les hydrocarbures.  Ne descendez donc jamais dans une fosse qui a déjà servie, pour la nettoyer !
  • Méthanisation : dégradation de la matière organique par les bactérie en absence d’oxygène.
  • OMS : Organisation Mondiale pour la Santé.
  • SPANC : Service Public d’Assainissement Non Collectif. C’est à ce service local (commune ou communauté de commune) qu’il faut s’adresser pour toutes questions liées à votre installation autonome.
  • Toilettes sèches : ce sont des toilettes qui n’utilisent pas d’eau, mais une litière (un peu comme pour les chats). On peut ensuite récupérer les matières solides pour faire du compost.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s